L'audace de Nicolas Sarkozy

Publié le par Jean-Baptiste

La guerre de l'entre deux tours a commencé violemment comme on le présentait.

Nicolas Sarkozy se dit le Président du peuple, du terroir et se présume comme un Président compétent et le seul qui peut nous sortir de la crise. D'ailleurs les miltants UMP y croient. Voici le nouveau Messie!

Depuis cinq ans la dette a augmenté, le déficit s'est creusé, le chômage a atteint 10%, les délocalisations se sont multipliées, la balance commerciale est passée dans le rouge, les contrôles au faciès sont de plus en plus fréquents, les violences aux personnes ont augmenté, les rémunérations excessives des grands patrons également, sans oublier les comportements indécents du Chef de l'Etat. "Mais il peut encore nous sauver!"

 

Il serait temps que le peuple français se réveille et réagisse face à un Président qui a tout promis et qui a rien fait! Enfin si! Il a fait mais mal! On attend d'un Président qu'il fasse bien, ou en tout cas de faire au mieux. Pas d'imposer une politique qui divise les français et qui rend l'autre responsable: le chômeur, le jeune, le pauvre, l'étranger, l'handicapé...

 

Nicolas Sarkozy a eu le culot de dire lors de son meeting de lundi, je cite:

"Les socialistes préfèrent dîner en ville dans les restaurants de luxe plutôt que de manger avec les ouvriers".

On se rappelle tous du soir de son élection en 2007, M. Sarkozy et ses amis de la grande Société manger au Fouquet's.  Ou encore ses premières vacances sur un yacht de luxe entouré de plusieurs journalistes.


Il a ensuite dit que nous prétendions que c'était la pauvreté qui était la cause de la délinquance... Je n'ai pas entendu François Hollande ou un autre représentant du parti défendre cette idée. A croire que notre Président prenne ses rêves pour des réalités ou balance sur les autres ses propres pensées.

 

Je crois que l'UMP et Nicolas Sarkozy n'ont pas de leçon à nous donner.  Il leur reste que les arguments ignobles pour nous salire.

On verra le 6 mai prochain si ça paie!


Publié dans libre expression

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article